AMOUR DE SOI ET COMPASSION

Nous vivons une période d’incertitude qui crée beaucoup de stress pour bon nombre d’entre nous.

Bien qu’on l’ait qualifié de « mal du 21ème siècle », le stress n’est pas une maladie. C’est une réponse de l’organisme qui tente de s’adapter à une menace réelle ou supposée.

Dans notre pays en tout cas, nous ne craignons plus de nous faire attaquer par une bête sauvage ou qu’un ennemi envahisse notre village. Les dangers de notre époque sont différents, mais tout aussi réels pour notre cerveau reptilien.

Nous sommes inquiets de ce qui se passe, nous avons tendance à nous crisper, à nous raidir, ce qui provoque des douleurs. Notre corps s’adapte, il fait face, encore et encore. Ces stimulations répétées finissent par l’épuiser, il devient vulnérable, le système immunitaire se fragilise, et nous devenons vulnérables à des tas de petits et gros bobos.

Vous savez de quoi je parle : ce rhume qui ne guérit pas, cette douleur qui ne passe pas, ces inquiétudes à propos de la situation sanitaire, de vos enfants, de votre conjoint , de votre boulot, etc. qui vous empêchent de dormir.

Vous êtes fatigué(e), vous devenez irritable, tout vous agace.

Vous vous sentez patraque sans être vraiment malade, vous ressentez un état de faiblesse qui se prolonge un peu trop longtemps, vous n’avez pas trop le moral… C’est vrai, depuis quelques mois, il est difficile de rester jovial et de ne pas se faire de souci.

Je suis aussi passé par une phase de gros ras le bol, envie de rien, voire de moments de « à quoi bon ». Ce qui n’a pas manqué de m’interpeller, ce n’est pas « moi » ça !

Et alors je me suis souvenue que nous ne pouvons pas changer les événements, les personnes qui nous entourent ou les situations dans lesquelles nous sommes. La seule maîtrise que nous ayons est notre réponse/réaction à ce qui se passe autour de nous.

Donc, si j’en reviens à ce que nous pouvons faire, ce sur quoi nous pouvons agir, ce qui me vient à l’idée c’est de prendre mieux soin de nous pour être plus forts/fortes faire face à cette avalanche de difficultés et de mauvaises nouvelles.

Mais savons-nous le faire ? Est-ce que nous savons nous faire du bien, nous ménager, nous protéger de ce qui nous « empoisonne la vie »?

Il y a quelques temps, j’ai lu un petit texte qui m’a fait l’effet d’un coup de poing, tellement c’était simple et logique. Il s’intitule : « Comment mieux prendre soin de soi en 11 étapes »

  1. Si quelque chose ne vous semble pas juste, ne le faites pas.

  2. Dites exactement ce que vous avez à dire.

  3. N'essayez pas de faire plaisir à tout le monde tout le temps.

  4. Faites confiance à votre instinct.

  5. Ne dites jamais de mal de vous-même.

  6. N'abandonnez pas vos rêves.

  7. N'ayez pas peur de dire NON.

  8. N'ayez pas peur de dire OUI

  9. Soyez gentil(le) avec vous-même.

  10. Laissez de côté ce que sur quoi vous n'avez pas de contrôle.

  11. Éloignez-vous autant que possible des drames et de la négativité.

C'est presque simplissime et en même temps tellement profond.

Alors je me suis interrogée : est-ce que je respecte ces quelques règles très simples ?

Je dois reconnaître que la réponse est non.

Bon, ça c'est fait. je n'en suis pas fière, mais bon, voilà quoi…

Alors la question suivante est : qu’est-ce qu’il faudrait pour que je prenne mieux soin de moi ?

Si au lieu de courir tout le temps, au lieu d'être dans le « faire », encore et toujours plus, de rajouter des choses à ma liste, je me posais un peu, et je réfléchissais à ce qui me fait du bien, à ce qui me fait plaisir, à ce qui m'amuse, à ce qui me détend, etc.

Si j'investissais un peu de mon temps dans mon propre bien être ?

Alors, j’ai rédigé une liste de « choses à faire » d'un autre genre...

Pas comme celle qui déprime quand elle s'allonge, parce qu'elle nous rappelle que nous n'avons pas assez de temps, que nous ne sommes pas assez efficaces, pas assez organisés, etc.

Non, ce que je suggère, c'est de faire une liste de ce que nous aimons faire pour nous détendre, pour nous amuser, bref, une liste de toutes les choses, grandes et petites, qui nous font plaisir.

Oui, je sais, il y a pas mal d’activités qui ne sont pas possibles en ce moment comme aller danser en boite, aller au concert ou au spectacle, etc.

Pour ma part, j’aime aller à Londres pour participer à des séminaires de développement personnel. Jusqu’à l’année dernière, j’y allais 2 à 3 fois par an, mais pas en 2020. La plupart des conférences et workshops qui m’intéressaient ont été annulés. Et je ne sais pas quand cela pourra reprendre.

L’autre chose importante pour moi, une semaine de Thalasso me semble aussi très compromise pour cette année.

Mais se lamenter sur ce qui était et n’est plus ne sert à rien.

Il y a moyen de faire pas mal d’autres choses, donc je vous invite à commencer votre liste dès aujourd’hui.

Et celle-là, si elle s'allonge, c'est une excellente nouvelle !

Notez en vrac tout ce qui vous vient à l'esprit. Cela va de choses toutes simples, qui ne coûtent rien ou très peu, jusqu’à des choses plus coûteuses que vous allez vous offrir.

Pour vous donner une idée, voici une partie de la mienne : la tasse de thé que je m’accorde pour faire un break, lire un des 45 (j’exagère à peine) bouquins passionnants que j’ai en attente, aller voir un film, un repas dans ce petit salon de thé qui ne paye pas de mine, mais où la nourriture est délicieuse, avec ma meilleure copine, une conversation téléphonique, une ballade dans la campagne près de chez moi avec ma fille ou toute seule, un massage, du shopping avec ma fille, étudier un cours en ligne…

Peut-être que pour vous c’est faire une grille de mots croisés, du canevas, de la broderie, du tricot, du bricolage, lire un article de magazine, écouter de la musique, regarder une émission de télé, jouer aux jeux vidéo, faire du yoga, du Tai Chi, du Qi Qong, courir, partir en weekend en amoureux, etc.

Pour vous aider, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

  • Quels sont mes loisirs aujourd'hui ? Comment est-ce que je m’amuse ? Avec qui ?

  • Si j’avais les moyens de m’offrir toutes sortes d’activités de loisir, lesquelles choisirais-je ?

  • Si j’avais tout le temps libre que je désire, comment l'occuperais-je ?

Et cette fois, plus la liste est longue, mieux c'est !

Et nouveauté intéressante : pas besoin de rayer les choses une fois faites, comme pour une To Do list classique. Vous pouvez faire et refaire toutes les activités qui sont inscrites, autant de fois que vous voulez, tant qu'elles vous font plaisir !

Donc si vous avez un coup de blues, ou que vous vous ennuyez, prenez votre liste, choisissez un des items et faites le tout de suite !

Pensez à ajouter au fur et à mesure toutes les nouvelles idées qui vous viennent...

Vous pouvez organiser cette liste par thèmes, si cela vous chante, ou tout laisser en vrac, vous pouvez la réécrire régulièrement, ou garder la liste d'origine, comme vous préférez !

Et souvenez-vous, la seule limite est votre imagination !

Tiens, en écrivant cela, je viens d'avoir deux nouvelles idées pour ma propre liste. Je vais les ajouter tout de suite, ce serait dommage de les oublier, parce que c'est drôlement sympa !

Et vous, vous commencez quand ?